Soigner un bouton de fièvre

Écrit par les experts Ooreka
Soigner un bouton de fièvre

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Les boutons de fièvre (herpès) font souvent leur apparition autour de la bouche et sur les lèvres. Ils sont très contagieux quoique bénins.

Il est néanmoins préférable de savoir comment prévenir et traiter les boutons de fièvre afin de s’épargner les symptômes désagréables qui les accompagnent.

1 Évitez la contamination

Pour les personnes non porteuses du virus

Il est indispensable de faire en sorte de ne pas entrer en contact avec les personnes malades.

  • Évitez tout contact oral (baiser, relation sexuelle) avec les personnes lorsqu’elles présentent des boutons de fièvre.
  • Lavez soigneusement ou désinfectez les couverts avec lesquels elles ont mangé, ainsi que leur serviette de table, leur verre, leur tasse.
  • Ne pas touchez pas leur brosse à dents, etc.

Pour les personnes porteuses du virus

Tant que les boutons sont présents et pendant 8 jours après l’apparition des premiers symptômes :

  • Lavez-vous régulièrement les mains.
  • Évitez de vous approcher des nourrissons et des personnes ayant un système immunitaire affaibli ou présentant un eczéma.
  • Ne touchez pas les boutons.
  • Ne pratiquez pas de sports de contact (judo, rugby...).

Par ailleurs, en cas de crise, cessez de consommer du chocolat, des sucres raffinés, des arachides et de la volaille.

2 Surveillez votre hygiène de vie

Il existe certains facteurs qui favorisent l'apparition de boutons de fièvre. Il est donc possible d'éviter certaines situations à risque pour limiter leur apparition :

  • Protégez-vous contre le froid.
  • Protégez-vous du soleil avec une crème solaire écran total que vous appliquez sur votre visage et un stick adapté sur vos lèvres avant toute exposition prolongée au soleil.
  • Faites en sorte de vous coucher suffisamment tôt pour éviter les fatigues importantes.
  • Prémunissez-vous contre le stress en faisant appel à des professionnels (hypnothérapeutes, sophrologue, homéopathes, ostéopathes...) et en faisant de l'exercice physique ou en participant à des cours de yoga ou de taï-chi-chuan, par exemple.

3 Réagissez à l'apparition des boutons de fièvre

Les boutons de fièvre disparaissent tous seuls, généralement dans les 5 à 10 jours qui suivent l’apparition des premiers symptômes. De façon générale :

  • Lavez précautionneusement vos boutons à l'eau (vous pouvez utiliser des produits antiviraux à acheter en pharmacie) et séchez-les avec un papier absorbant sans frotter ou encore au sèche-cheveux tiède. Lavez-vous systématiquement les mains après.
  • Vous pouvez tout simplement poser une poche de glace directement sur le bouton pendant environ trois quarts d’heure (évitez de toucher la peau autour de l’éruption avec la glace) afin de soulager la douleur et de traiter la zone.
  • Si vous réagissez rapidement, vous pouvez utiliser une crème qui vous réussit bien (souvent de l’aciclovir) et qui vous aura été prescrite par votre médecin ou votre dermatologue.
  • Si l’herpès est grave, le médecin est susceptible de prescrire un médicament antiviral sous forme de comprimés ou d’injection.

Attention : si l’herpès survient chez une femme enceinte elle doit immédiatement en informer son médecin.

4 Traitez les boutons de fièvre par la phytothérapie

Parmi les plantes intéressantes à employer pour traiter les boutons de fièvre situés sur le visage, citons :

  • L’hamamélis sous forme de gel ou de pommade :
    • Massez très légèrement votre bouton de fièvre une fois par jour.
    • Ou encore en tisane appliquée sur les boutons : 2 g de feuilles séchées infusées dix minutes dans 200 ml d’eau bouillante.
  • La camomille :
    • Hachez des fleurs séchées et mélangez-les à de l’eau tiède en petite quantité de façon à obtenir une pâte.
    • Mettez-en directement sur les boutons, à traiter aussi souvent que possible.
  • Le jus de citron :
    • Trempez des compresses dans 50 % de jus de citron et 50 % d’eau.
    • Appliquez-les sur la zone à soulager.
  • L'ail : passez une gousse d’ail épluchée sur la zone de l’éruption dès l’apparition des premiers symptômes annonciateurs de boutons de fièvre (brûlure, picotements, démangeaisons).
  • Un oignon cru coupé en deux et passé sur les boutons pour réduire les démangeaisons.

Vous pouvez également vous procurer des complexes phytothérapeutiques tels que le Complexe Ep63 d’Elixalp contenant romarin, pin sylvestre et rose rouge.

Attention : pour les boutons concernant les parties génitales, il est préférable de consulter un médecin.

5 Pensez à l'homéopathie

L'homéopathie propose diverses solutions en cas de boutons de fièvre. Ces remèdes sont recommandés en 9 CH sauf mention contraire.

  • En cas d'herpès sur les lèvres, prenez, dès l'apparition des symptômes, une dose de Vaccinotoxinum en 9 CH et 5 granules de Rhus toxicodendron en 15 CH toutes les deux heures.
  • Chez l'enfant :
    • l'herpès labial sera plus aisément traité avec Silicea ;
    • l'herpès labial et anal avec Natrum muriaticum ;
    • l'herpès labial et du menton avec Sulfur iodatum.
  • Si les boutons de fièvre sont dus à un stress ou à une contrariété, prenez 5 granules de Staphysgria quatre fois par jour.
  • Si l'éruption se fait au niveau du nez, le remède le plus indiqué sera Arsenicum album.
  • Si vous présentez un herpès génital, tournez-vous vers Vaccinotoxinum (une dose) accompagné de 5 granules de Borax toutes les deux heures. Si c'est la vulve qui est concernée, prenez Ducamara, Kreosotum et Petroleum.
  • Si les boutons apparaissent en bouquet, privilégiez Anagallis arvensis.
  • Si vous souffrez de démangeaisons importantes, vous pourrez les soulager avec Croton triglium à raison de 5 granules toutes les deux heures.
  • Si votre herpès s'accompagne d'une douleur sciatique, prenez en complément Hypericum perforatum, 5 granules toutes les deux heures.
  • Si l'herpès réapparaît à chaque exposition au froid ou chaque hiver, prenez Psorinum.

Si vous êtes fréquemment sujet à des poussées d'herpès (plus d'une fois par an), l'idéal reste néanmoins de procéder à un traitement de fond. Il faudra pour cela consulter un homéopathe professionnel.

6 Utilisez l'aromathérapie

Pour traiter les boutons de fièvre chez l'adulte

L'aromathérapie offre de nombreuses possibilités pour traiter les boutons de fièvre :

  • Mélangez :
    • 90 gouttes d’huile essentielle de Géranium d’Égypte ;
    • 30 gouttes d’huile essentielle :
      • de Vétiver ;
      • de Litsée citronnée.
    • 15 gouttes d’huile essentielle de Palmarosa ;
    • 10 gouttes d’huile essentielle de Chénopode ;
    • 5 ml d’huile végétale de Rose musquée.
  • Appliquez ce mélange trois fois par jour sur la zone à traiter.

Autre possibilité :

  • Mélangez à 50 g de talc et à 50 g d’argile verte en poudre :
    • 70 gouttes d’huile essentielle de :
      • Menthe poivrée ;
      • Lavande aspic.
    • 35 gouttes d’huile essentielle de Tanaisie annuelle.
  • Appliquez ce mélange trois à quatre fois par jour sur la zone à traiter.

Pour traiter les boutons de fièvre chez l'enfant

Chez les enfants, il est possible de soulager un herpès labial. Pour cela :

  • Mélangez :
    • 70 gouttes d’huile essentielle de :
      • Thym à thujanol ;
      • Tea tree ;
      • Ravintsare.
    • 35 gouttes d’huile essentielle de :
      • Menthe poivrée ;
      • Lavande aspic.
    • 3 ml d’huile d’Argan ;
    • 15 ml d’huile végétale de Calendula.
  • Appliquez deux gouttes de ce mélange jusqu’à huit fois par jour (pendant maximum cinq jours). On peut l’employer chez les bébés dès l’âge de trois mois.

Attention : les huiles essentielles ne sont pas anodines. Elles doivent être employées avec précaution chez les enfants et les femmes enceintes ou allaitantes. En cas de doute, demandez conseil à un spécialiste.

7 Faites de la couleur thérapie

En thérapie des couleurs le traitement de l’herpès doit intervenir rapidement dès l’apparition des premières vésicules. Mais si les boutons de fièvre sont déjà présents, il est quand même possible de les soigner :

  • Dès l'apparition des premières vésicules, exposez-les à 4 minutes de lumière verte et à 50 secondes de lumière rouge. Si l’intervention est suffisamment précoce, elle prévient l’apparition de boutons de fièvre au niveau de la zone traitée.
  • Une fois le bouton de fièvre déjà déclaré notamment lorsque la sensation de brûlure est particulièrement marquée et après que les vésicules se sont ouvertes, appliquez 4 minutes de lumière orange puis 50 secondes de lumière bleue.

Matériel pour prévenir et traiter les boutons de fièvre

Imprimer
Crème solaire

Crème solaire

Environ 15 €

Poche de glace

Poche de glace

20 €

Crème à l’hamamélis

Crème à l’hamamélis

Environ 15 € les 40 ml

Tube homéopathique

Tube homéopathique

Environ 2 € le tube

Huiles essentielles + émulsifiant naturel

Huiles essentielles + émulsifiant naturel

À partir de 5 € les 10 ml

Infusions de camomille et d'hamamélis

Infusions de camomille et d'hamamélis

À partir de 5 € les 100 g

Mini torche

Mini torche

À partir de 10 €

Transparents couleurs

Transparents couleurs

5 €

Cette fiche est maintenant terminée,
mais entre nous ce n'est pas fini...
Vous pouvez aussi :



Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
sylvie méliet

spécialistes de soins naturels contre psoriasis, eczéma et acné | laboratoires mascareignes

Expert

magali soubeyrat

massage musculaire (aux huiles essentielles) | soubeyrat magali

Expert

virginie pagnier

sophrologue, hypnothérapeute, kinésiologue, | centre de sophrologie et bien être

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Produits



Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !