Sommaire

 

Ce virus touche aussi bien les enfants que les adultes.

Le virus de l'herpès peut prendre plusieurs formes et avoir différentes localisations :

Herpès oculaire : un virus attrapé par contagion

L'herpès oculaire ou ophtalmique est une maladie transmise par un virus, le plus souvent le virus de l'herpès HSV1.

Il s'attrape par contagion lors d'un contact avec une personne porteuse du virus de l'herpès ou par autocontamination du sujet qui se frotte les yeux après avoir touché d'autres lésions herpétiques sur le visage.

Il se développe sur des parties externes de l'œil, mais peut aussi toucher l'œil lui-même dans certains cas graves.

Comme toutes les autres formes d'herpès, l'herpès oculaire est contagieux : la personne infectée devra faire attention à ne pas contaminer ses proches par le contact (bien se laver les mains est essentiel).

Lire l'article Ooreka

Première manifestation : souvent dans la petite enfance

Comme dans le cas de l'herpès labial ou de l'herpès buccal, l'herpès oculaire apparaît souvent dans la prime enfance. Pendant cette période, l'enfant n'a pas encore acquis toutes ses défenses immunitaires.

Souvent, l'enfant se contamine l'œil après en se frottant les yeux après avoir touché la bouche d'une personne atteinte du virus (bouton de fièvre).

Une fois que l'herpès aura été diagnostiqué, les parents devront veiller à ce que l'enfant en bas âge ne porte pas ses mains à ses yeux afin de ne pas contaminer une autre partie du visage et propager le virus.

Lire l'article Ooreka

Symptômes herpès des yeux : sécheresse et picotement

L'herpès ophtalmique se localise :

  • sur le pourtour de l'œil (paupières, coin interne de l'œil),
  • ou dans l'œil, occasionnant une irritation des yeux.

Il se traduit par :

  • une sensation de sécheresse oculaire, de picotement,
  • des yeux un peu larmoyants,
  • une gêne dans la vision.

Si vous observez ces symptômes, allez sans tarder voir un ophtalmologiste.

Lire l'article Ooreka

Attention prudence : parfois des suites très graves

Même pour une personne en bonne santé, l'herpès oculaire devient problématique lorsque le virus s'introduit dans l'œil.

On peut le soigner en le diagnostiquant suffisamment tôt. Chez une personne bien portante, l'herpès des yeux se soigne bien, notamment s'il a été diagnostiqué suffisamment tôt.

Il arrive qu'un herpès mal soigné aboutisse à :

  • une kératite herpétique (inflammation de la cornée),
  • l'affaiblissement ou la perte totale de la vision de l'œil.

Une extrême prudence est donc de rigueur pour ce type d'herpès, notamment chez les sujets dont le système immunitaire est affaibli ou chez la femme enceinte.

Lire l'article Ooreka

Herpès ophtalmique : un traitement adapté

Dans tous les cas, une consultation médicale est impérative pour établir un diagnostic de l'herpès. Le médecin traitant peut prescrire un traitement curatif (pour soigner l'herpès) et/ou préventif.

Pendant toute la durée du traitement, le patient reste contagieux.

Traitement curatif de l'herpès des yeux : selon le profil du patient

Le médecin doit adapter le traitement à son patient :

  • personne en bonne santé :
    • traitement local,
    • et traitement antiviral : si l'herpès est très virulent et se trouve localisé dans la cornée, il est indispensable de faire un examen ophtalmologique approfondi,
  • personne fragilisée ou femme enceinte : traitement local et traitement antiviral conjointement.

Ce type d'herpès doit absolument être soigné par un professionnel.

Lire l'article Ooreka

Éviter les rechutes avec un traitement préventif

Lorsque le virus s'est manifesté une fois, la personne atteinte pourra rechuter par poussées d'herpès.

Ces rechutes sont souvent liées à des facteurs physiques ou psychoémotionnels : chaleur, fièvre, maladie, stress, anxiété, fatigue, etc.

Dans certains cas, elles pourront être évitées grâce à un traitement préventif adapté, notamment homéopathique.

Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Comprendre l’herpès

Sommaire