Sommaire

 

Le virus de l'herpès peut prendre plusieurs formes et avoir différentes localisations :

Herpès du nez : une maladie virale

L'herpès du nez, aussi appelé herpès nasal ou herpès narinaire, est dû le plus souvent au virus de l'herpès HSV1. Il s'attrape par contagion :

  • lors d'un contact avec une personne porteuse du virus de l'herpès,
  • ou par autocontamination du sujet qui se frotte les lésions herpétiques d'une autre partie du visage (herpès labial par exemple).

Comme toutes les autres formes d'herpès, l'herpès au nez est contagieux : la personne atteinte devra faire attention à ne pas contaminer ses proches par le contact (bien se laver les mains est essentiel).

Lorsque le virus s'est manifesté une fois, la personne peut ensuite rechuter par poussées d'herpès sous le coup de facteurs physiques ou psychoémotionnels :

  • chaleur, grand froid brusque,
  • fièvre, maladie,
  • stress, anxiété, fatigue, etc.
Lire l'article Ooreka

Des lésions gênantes et douloureuses au nez

L'herpès du nez se développe :

  • sur des parties externes du nez : ailes du nez, entrée du nez,
  • ou sur les parties internes des narines.

Il s'accompagne :

  • de rougeurs, puis de lésions et de bouquets de vésicules qui, à maturité, se transformeront en petites croûtes,
  • de picotements et de brûlures.

L'herpès du nez peut durer jusqu'à 2 semaines et plus.

Lire l'article Ooreka

L'herpès au nez : souvent associé à l'herpès labial

L'herpès du nez apparaît à tout âge et s'associe assez souvent à l'herpès labial. Les sécrétions contagieuses ont tendance à migrer vers une autre région du visage, simplement par le contact des mains.

L'enfant est particulièrement sujet à l'autocontamination : il peut se contaminer l'œil en se frottant les yeux après avoir touché les lésions de ses narines atteintes par le virus.

Une fois que l'herpès est diagnostiqué par le médecin traitant, les parents devront donc veiller à ce que l'enfant en bas âge ne porte pas ses mains à ses lésions herpétiques.

Lire l'article Ooreka

Traitement curatif et préventif contre l'herpès nasal

Le patient reste contagieux pendant son traitement médical.

Demander un diagnostic médical avant de traiter

Dans tous les cas, il faut un diagnostic médical précis et un traitement adapté à chaque personne.

Sur une personne en bonne santé, l'herpès se soigne très bien, mais ses lésions sont souvent gênantes et douloureuses.

Mais l'herpès nasal peut être plus grave chez les sujets dont le système immunitaire est affaibli ou chez la femme enceinte.

Lire l'article Ooreka

Traitement nécessaire pour soigner l'herpès : curatif

L'automédication est à proscrire dans le cas de l'herpès : évitez les gouttes dans le nez ou la crème pas adaptée.

Le médecin traitant adapte le traitement au profil du patient :

  • personne en bonne santé : traitement local adapté et traitement antiviral lorsque l'herpès est très virulent ou les poussées très fréquentes et intenses,
  • personne fragile ou femme enceinte : traitement local et traitement antiviral.
Lire l'article Ooreka

Prévenir les prochaines poussées d'herpès : des solutions

Les poussées ultérieures d'herpès du nez, chez les personnes qui ont déjà le virus et qui ont tendance à avoir des poussées très fréquentes, pourront être évitées dans certains cas par un traitement préventif adapté.

À ce titre, il existe des soins homéopathiques qui donnent de bons résultats.

Lire l'article Ooreka

Par temps froid ou humide, lorsque le nez coule, en période d'herpès nasal, il est recommandé d'utiliser les mouchoirs en papier et de les jeter après chaque usage.

Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Comprendre l’herpès

Sommaire