Sommaire

 

Le virus de l'herpès est contagieux et peut survenir chez n'importe qui : femmes, hommes, jeunes, personnes âgées... Mais dans certains cas, l'herpès peut avoir des conséquences graves :

Grossesse : 3 stades à surveiller pour la non-transmission de l'herpès

Le fœtus n'ayant pas encore un système immunitaire solide, la maladie transmise par la mère est particulièrement grave et peut entraîner chez l'enfant :

  • des séquelles neurologiques,
  • ou le décès.

Trois stades critiques nécessitent une surveillance particulière :

Herpès en enceinte : les stades de surveillance accrue
Pendant la grossesse
  • Période où le fœtus risque une primo-infection.
  • Le virus contaminant la mère passe également dans le sang et atteint le fœtus.
Pendant l'accouchement Si la mère est atteinte d'un herpès au moment de l'accouchement et que le bébé est en contact avec les lésions du virus, il sera lui aussi contaminé (souvent le cas de l'herpès génital).
Après l'accouchement
  • Tout s'est bien passé, mais il faut rester vigilant, car le risque subsiste et le bébé n'est pas encore suffisamment solide pour faire face aux contagions de toutes sortes.
  • Les adultes ont envie de dorloter le nourrisson, mais en faisant des câlins à son petit, la mère ou le père porteur du virus (herpès labial le plus souvent) peut contaminer son bébé.
Lire l'article Ooreka

Herpès : traitement de rigueur pour une femme enceinte

Il existe deux cas de figure :

  • la femme enceinte a déjà eu, une fois ou à plusieurs reprises, un épisode d'herpès,
  • la femme enceinte n'a jamais eu d'herpès dans sa vie.

Femme enceinte ayant déjà eu un herpès : traitement préventif

Dans ce cas, la femme enceinte est porteuse du virus et doit en faire part à son médecin. Celui-ci lui donnera un traitement approprié pour que sa grossesse se déroule au mieux, sans risque pour le bébé. Le gynécologue-obstétricien prescrit souvent un traitement antiviral à suivre pendant la grossesse pour éviter toute poussée d'herpès chez la mère.

Pour l'accouchement, la césarienne est préconisée dans certains cas dangereux :

  • la mère est porteuse du virus au moment d'accoucher,
  • le risque d'accouchement par voie basse est trop grand pour la vie du bébé.
Lire l'article Ooreka

Femme enceinte n'ayant jamais été contaminée par le virus herpes

Si la femme enceinte n'a jamais eu d'herpès, il faut rester vigilant, car elle n'est pas à l'abri d'une contamination (conjoint, mais aussi les personnes de l'entourage, etc.) Il suffit que le conjoint ait contracté le virus pour contaminer sa partenaire et, à ce stade de grossesse, les risques sont accrus pour le fœtus.

En prévention, on préconise souvent des rapports sexuels protégés durant les deux derniers mois de grossesse.

En plus, il faudra adopter des gestes préventifs, notamment une hygiène irréprochable.

Lire l'article Ooreka

Gestes préventifs pour éviter de transmettre le virus à bébé

En cas de doute et pour s'assurer que la maladie n'est pas déjà installée, il est important de :

  • demander un diagnostic à son gynécologue,
  • se faire suivre par un médecin tout au long de la grossesse.

Les autres gestes préventifs indispensables :

  • se laver les mains régulièrement : pour éliminer les germes que l'on peut avoir sur les mains après avoir touché des endroits ou des personnes susceptibles d'être porteurs du virus de l'herpès,
  • pendant la grossesse, ne pas utiliser les affaires intimes des autres (même celles de son conjoint) : serviette de toilette, gant, brosse à dents, assiette, couverts, etc.,
  • à l'arrivée de bébé, l'entourage aura tendance à vouloir le toucher ou lui faire des bisous :
  • évitez le contact des personnes qui ne sont pas en pleine santé,
  • exigez que toutes les personnes qui viennent de l'extérieur se lavent les mains.
Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Symptômes & diagnostic

Sommaire