Sommaire

 

Le virus de l'herpès peut prendre plusieurs formes et se localiser à différents endroits du corps :

Herpès buccal : bouche rouge et lésions douloureuses

L'herpès buccal se localise dans la bouche (gencives, muqueuses, etc.) :

  • la bouche devient rouge et on observe des lésions de la cavité buccale pouvant être douloureuses au contact de certains aliments ;
  • le malade peut également avoir de la fièvre et les ganglions de la gorge peuvent apparaître gonflés.

L'herpès buccal est le plus souvent causé par le virus herpes de type HSV1. Il s'attrape par contagion lors d'un contact avec une personne porteuse du virus (baisers, etc.)

Un virus fréquent chez les enfants en bas âge

Comme dans le cas de l'herpès labial, l'herpès buccal prédomine dans la prime enfance (dans plus de 80 % des cas la contamination est périnatale et dans plus de 10 % des cas on retrouve des lésions herpétiques de la bouche ou des lèvres dans l'entourage des nouveau-nés). Ainsi, c'est souvent dans l'enfance que l'adulte a eu son premier herpès buccal avant qu'il ne revienne de façon répétitive sous forme de poussées d'herpès.

Une fois que l'herpès sera diagnostiqué par le médecin traitant, les parents devront veiller à ce que l'enfant en bas âge ne porte pas ses mains à sa bouche pour éviter de contaminer une autre partie du visage et propager le virus.

C'est souvent de cette manière que l'enfant contracte un herpès oculaire.

Durée : environ 10 jours pour ce type d'herpès

L'herpès buccal dure environ 10 jours entre l'apparition des premiers symptômes et la guérison du malade.

Pendant tout le traitement, le malade reste contagieux et il est important, outre le traitement prescrit, de faire attention d'éviter de transmettre le virus aux personnes proches.

Concrètement, cela suppose de :

  • bien se laver les mains quand elles ont été en contact avec les lésions et éviter de les gratter ;
  • ne pas partager ses serviettes, gants de toilette, brosses à dents et produits de maquillage ;
  • ne pas partager les verres et couverts ;
  • éviter plus particulièrement le contact avec les personnes fragiles : femmes enceintes, nourrissons et personnes dont les défenses immunitaires sont affaiblies ;
  • éviter les embrassades et les rapports bucco-génitaux (fellation, cunnilingus).

Dans les cas où l'herpès buccal est très développé et s'il n'est pas diagnostiqué à temps, le patient pourra développer une gingivostomatite ou une stomatite herpétique.

Traitement de l'herpès buccal : selon le profil du patient

L'herpès buccal est sans gravité chez une personne bien portante, il se soigne bien. En revanche, il peut être problématique chez les sujets dont le système immunitaire est affaibli ou chez la femme enceinte.

Pour une personne en bonne santé, le médecin pourra soigner l'herpès avec :

  • un traitement local adapté et un traitement antiviral lorsque l'herpès est très virulent ou lorsque les poussées sont nombreuses ;
  • des bains de bouche à faire avec une solution spéciale.

S'il s'agit d'une personne fragilisée ou d'une femme enceinte : prescription d'un traitement local et d'un traitement antiviral conjointement.

On peut ensuite prescrire un traitement préventif pour éviter les poussées ultérieures. En naturopathie on recommande de renforcer le système immunitaire, de surveiller son alimentation, de consommer des aliments riches en lysine et contenant peu d'arginine et de faire en sorte de conserver une attitude positive.

Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Comprendre l’herpès

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider