Herpès ou bouton de fièvre ?

Sommaire

 

Appelé herpès par certains, bouton de fièvre par d'autres, cette affection qui défigure parfois notre bouche, nos lèvres ou notre nez ne serait-elle pas exactement la même chose ?

Faisons le point sur ces vilaines affections opportunistes.

Herpès : virus dermatologique

L'herpès est un virus qui provoque différentes manifestations, le plus souvent dermatologiques et qui peuvent affecter plusieurs endroits du corps et notamment la bouche.

L'herpès présente des caractéristiques spécifiques, il est :

  • viral : c'est-à-dire dû à un virus (au même titre qu'une varicelle ou un zona) ;
  • contagieux ;
  • répétitif : une fois que le virus de l'herpès est installé, on peut soigner efficacement ses manifestations, mais il peut revenir sous forme de poussées de façon sporadique ou régulière selon les cas (en période de fatigue ou de stress par exemple).

Les manifestations de l'herpès sont souvent :

  • des boutons (le bouton de fièvre sur la lèvre est un herpès) ;
  • des éruptions cutanées avec ou sans démangeaisons ;
  • des brûlures (ex. : herpès génital) ;
  • des vésicules.

L'herpès, virus qui peut prendre plusieurs formes, provoque ainsi parmi d'autres affections les boutons de fièvre. Le bouton de fièvre est systématiquement causé par le virus de l'herpès de forme I.

Qu'en est-il du bouton de fièvre ?

Lorsqu'elle a été en contact avec le virus de l'herpès simplex de type I, une personne courre alors le risque de développer un bouton de fièvre, qui est la manifestation physiologique du virus de l’herpès.

Le virus peut être « dormant » à l'intérieur des cellules nerveuses du corps. Le système immunitaire est normalement capable de garder le virus en état d'inactivité.

Cependant, lorsqu'une personne infectée est exposée à un « facteur déclenchant » ou lorsque son système immunitaire est affaibli, le virus se multiplie alors rapidement, puis se propage le long des cellules nerveuses pour ressortir sur la peau, de façon courante sur les lèvres. C'est ce qu'on appelle « herpès labial » ou bouton de fièvre.

Les fameux facteurs déclenchants d'un bouton de fièvre sont multiples et comprennent par exemple le froid, la fatigue, une fièvre (par exemple celle due à une grippe ou à une autre infection), la période des règles chez les femmes, une période de stress, une irritation physique des lèvres (par exemple à la suite d'une visite chez le dentiste), le soleil ou un coup de soleil.

Lors de l'apparition d'un bouton de fièvre, les vésicules s'installent et forment parfois des croûtes disgracieuses autour des lèvres et parfois jusqu'au nez. Ces vésicules finissent par disparaître en 5 à 10 jours sans laisser de traces.

Traitement et prévention de l'herpès

Il existe plusieurs traitements et gestes d'usage lors de l'apparition d'un bouton de fièvre. On pourra idéalement se tourner vers l'un des suivants ou même les utiliser de façon concomitante pour un résultat optimal :

  • Laver précautionneusement vos boutons à l'eau (vous pouvez utiliser des produits antiviraux à acheter en pharmacie) et séchez-les avec un papier absorbant sans frotter ou encore au sèche-cheveux tiède. Lavez-vous systématiquement les mains après.
  • Poser une poche de glace directement sur le bouton pendant environ trois quarts d’heure (évitez de toucher la peau autour de l’éruption avec la glace) afin de soulager la douleur et de traiter la zone.
  • Si vous réagissez rapidement, vous pouvez utiliser une crème qui vous réussit bien (souvent de l’aciclovir) et qui vous aura été prescrite par votre médecin ou votre dermatologue.
  • Si l’herpès est grave, le médecin est susceptible de prescrire un médicament antiviral sous forme de comprimés ou d’injection.
  • Pensez à la phytothérapie et l'aromathérapie : beaucoup d'huiles essentielles peuvent aider à traiter un bouton de fièvre mais l'huile de Tea Tree est un excellent anti-viral.
  • L'homéopathie peut être utile si vous êtes fréquemment sujet à des poussées d’herpès (plus d’une fois par an). On pourra ainsi procéder à un traitement de fond en consultant un homéopathe.

Pour aller plus loin :

Aussi dans la rubrique :

Comprendre l’herpès

Sommaire